Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Robert Desnos à Terezin est évoqué dans deux récents romans français, "La vie rêvée d'Ernesto G.", de Jean-Michel Guenassia, et "HHhH", de Laurent Binet.

Dans "La Vie rêvée d'Ernesto G.", Jean-Michel Guenassia raconte la vie de Joseph Kaplan, médecin tchèque qui, après avoir exercé à l'Institut Pasteur d'Alger durant les années 30-40, décide de rentrer en Tchécoslovaquie en 1945. Il visite Terezin au moment de la libération du camp.

Robert Desnos dans deux récents romans
"Le 9 juin, Pavel accompagna Joseph au camp de Terezin [...]. Depuis sa libération, le camp avait été vidé des dix-sept mille prisonniers qui y avaient été entassés ; il avait été transformé en hôpital de fortune pour ceux qui étaient trop malades ou n'avaient plus la force de se déplacer [...]. Le médecin-major se sentait désespérément impuissant, avait dix décès chaque jour dont, la veille, paraît-il, un grand poète français."

Jean-Michel Guenassia

La vie rêvée d'Ernesto G.

Albin Michel, 2012

(édition Le livre de poche, pp.294-295)

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

"HHhH", de Laurent Binet, retrace l'histoire de l'opération "Anthropoïde", l'attentat contre le "bourreau de Prague", Reinhard Heydrich, gouverneur nazi du protectorat de Bohême-Moravie. L'attentat réussi est mené par deux parachutistes tchécoslovaques en 1942.

Robert Desnos dans deux récents romans
"Je suis allé à Terezin, une fois. Je voulais voir cet endroit parce que c'est là que Robert Desnos est mort. Revenu d'Auschwitz, passé par Buchenwald, Flossenburg, Flöha, il a échoué, le 8 mai 1945, à Terezin libéré, au terme d'épuisantes marches de la mort durant lesquelles il aura contracté le typhus qui allait l'emporter. Il est mort le 8 juin 1945, mort comme il a vécu. Libre, dans les bras d'un jeune infirmier et d'une jeune infirmière tchèques qui aimaient le surréalisme et admiraient son œuvre. Encore une histoire dont je voudrais faire tout un livre : les deux jeunes gens s'appelaient Josef et Alena..."

Laurent Binet

HHhH

Grasset, 2009

(édition Le livre de poche, p.202)

Tag(s) : #Robert Desnos 1944 1945, #Terezin

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :