Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

               November                                                                        Novembre

 

Ni vzdychnúť sme si nestačili                                   Nous n'avons même pas soupiré

a jeseň prišla už.                                                                 et voilà l'automne.

 

Pár žltých listov na orechu                                        Quelques feuilles jaunes sur le noyer,

jak pečať sĺz a mdlého smiechu                              l'empreinte des larmes et du rire étouffé

leta,                                                                                           de l'été

Ktoré nedozrelo.                                                               Qui n'a pas mûri.

 

Mám ešte svoje zachmúrene čelo                          J'ai toujours mon front assombri

i ruky                                                                                         et mes bras

i prsia chudé.                                                                        et ma poitrine maigre.

A jeseň, ktorá ešte stokrát bude,                            Et l'automne qui cent fois reviendra

ma nájde v srdciach splesnivených tiel.             me trouvera dans les cœurs des corps moisis.

 

Ó verte, umrieť nemôže                                                Croyez-moi, ne peut pas mourir

ten, ktorý nedozrel.                                                          celui qui n'a pas mûri.

 

 

              Marcel Herz, november 1944                                                   Marcel Herz, novembre 1944

Marcel Herz est un poète résistant, qui a été executé avec son frère Norbert et son père Ladislav.
Marcel Herz est un poète résistant, qui a été executé avec son frère Norbert et son père Ladislav.

Marcel Herz est un poète résistant, qui a été executé avec son frère Norbert et son père Ladislav.

Slovenský básnik Marcel Herz (22. 8. 1925 Kremnica – 28. 11. 1944 Turček) patrí do generácie povstaleckých autorov. Boli to mladí začínajúci umelci, ktorí sa aktívne zapojili do protifašistického odboja počas Slovenského národného povstania. Marcel Herz je jedným z tých, ktorí bohužiaľ nemohli pokračovať v tvorbe, pretože sa nedožili oslobodenia. Básne, ktoré po ňom zostali, svedčia o veľkom talente a výnimočnej citlivosti.

Marcel Herz zmaturoval v máji 1944 na Gymnáziu v Kremnici. Chcel pokračovať v štúdiu a stať sa veterinárom.

V auguste 1944 sa celá Herzovská rodina zapojila do Slovenského národného povstania. Otec pracoval na partizánskom veliteľstve, matka v kuchyni pre povstalcov. Marcel s mladším bratom Norbertom sa prihlásili do partizánskeho oddielu v Kremnici. Keď nemecké vojská 6.októbra obsadili Kremnicu, celá rodina odišla z domu. Otec čoskoro padol v boji, brat bol popravený a pochovaný v Hornom Turčeku.

V druhej polovici novembra Marcel ochorel na zápal pľúc a vrátil sa domov. Tam ho jednej noci zatklo gestapo. Uväznili ho v Kremnici, mučili a 28. novembra ho popravili a pochovali do masového hrobu.

Po skončení vojny a otvorení hrobu sa Marcelove osobné veci dostali do rúk jeho mamy. Medzi nimi bola na kúsku papiera napísaná jeho posledná báseň s názvom November. Napísal ju chorý a zoslabnutý vo väzení krátko pred smrťou.

 

Le poète slovaque Marcel Herz (22. 8. 1925 Kremnica – 28. 11. 1944 Turček) fait partie de la génération des auteurs de la résistance. C'étaient de jeunes artistes débutants qui participaient activement au Soulèvement National Slovaque en 1944. Marcel Herz est l'un des ceux qui, malheureusement, ne pouvaient pas continuer à créer parce qu'ils sont morts avant la libération. Les poèmes qu'il nous a laissés témoignent de son grand talent et de son exceptionnelle sensibilité.

Marcel Herz a passé son baccalauréat en mai 1944 à Kremnica. Il voulait poursuivre ses études et devenir vétérinaire.

En août, 1944 toute la famille Herz entre dans la résistance antinazie. Le père travaille à l'état-major d'une troupe de partisans, la mère fait la cuisine pour les partisans. Marcel et son petit frère Norbert s'engagent dans un groupe de partisans à Kremnica. Lorsque le 6 octobre l'armée allemande occupe la ville, toute la famille quitte la maison. Peu de temps après, le père tombe au combat, le frère est exécuté et enterré à Horný Turček.

Au cours de la deuxième moitié de novembre, Marcel souffre de pneumonie et rentre chez lui. Là-bas, la gestapo l'arrête une nuit. Il est mis en prison, torturé et exécuté le 28 novembre. Il est enterré dans une fosse commune.

Après la fin de la guerre, la fosse a été rouverte et les affaires personnelles de Marcel ont été remises à sa mère. Parmi d'autres objets, elle a trouvé un petit morceau de papier avec le poème intitulé Novembre. C'était le dernier poème de Marcel. Il l'a écrit affaibli par la maladie et la torture, quelques jours avant sa mort.

 

Tag(s) : #sejour en Slovaquie, #la resistance au nazisme

Partager cet article

Repost 0